Étape #8 : Varsovie

J’attendais de découvrir Varsovie depuis longtemps. C’était une des étapes dont j’avais vraiment hâte. Quand sur certains forums je lisais que c’était une ville « moche », moi je la qualifie de « vivante ». Une ville n’est pas qu’une question d’architecture, c’est aussi une ambiance, un bien vivre. Est ce que oui ou non cette ville est attirante pour y vivre ? Pour moi c’est oui. Si on met de côté le caractère des polonais qui est juste exécrable avec tous les touristes qui ne parlent pas leur langue.

L’atmosphère unique de la ville se ressent tout de suite. Varsovie est a la fois moderne, historique, verte, underground, culturelle… Bref, il y a de quoi faire, et pour tous les goûts. Le quartier de la vieille ville est l’endroit le plus charmant, oú se succèdent petites ruelles, églises, boutiques, entre la Place du Marché et celle du château royal. Elle a entièrement rasée pendant la 2nd guerre, puis reconstruite avec une parfaite fidélité (patrimoine mondial de l’UNESCO). En quittant la vieille ville par la place du château (ou se trouve la colonne Sigismond), prenez la célèbre « Voix Royale », qui amènera jusqu’au Parc Lazienkowski et son château, au sud de la ville. Tout son long, vous trouverez églises, théâtre, musées, statues… Puis a partir de Nowy Swiat, restaurants et terrasses.

Varsovie c’est aussi la ville de Chopin. Et il faut s’y faire car il est partout : Aeroport, parc, musée, monument, conservatoire… Ils portent tous son nom ! Son cœur repose a l’église Ste Croix, et sa vie est retracée à son musée dédié. Sa statue est située dans le Parc du Belweder, oú chaque dimanche (entre avril et octobre), à 12h et 16h, un pianiste vient donner un concert en plein air. Vous pouvez aussi aller à l’église St Joseph, oú Chopin venait jouer de l’Orgue et qu’il rencontra la chanteuse Konstancja (oui, c’est moi) Gladkowska.

La ville a été très fortement marquée aussi bien par la guerre, que par le communisme qui a suivi. On trouve de nombreux monuments dédies a l’héroïsme ou a la résistance des polonais. Le musée de l’insurrection est aussi un des lieux les plus visités de la ville. Sans oublier la tombe du soldat inconnu a Pilsudski square. Au centre de la ville, le bâtiment dominant (235m, le plus haut du pays) qu’est la cité des sciences est caractéristique du style « rouge ». L’élément central est le boulevard Marszalkowska, unique au monde, témoignage de l’architecture socialo-communiste. Il débouche sur la Place de la Constitution, conçue pour les manifestations politiques, avec ses statues d’ouvriers.

En terme de religion, Varsovie est marquée par l’histoire juive évidemment. Avant la guerre, ils constituaient 30% de la population, soit la 2ème diaspora en Europe. Ainsi vous pouvez vous rendre à la Synagogue de Zelman et Rywka, fraîchement rénovée, ainsi qu’au théâtre juif dans le même quartier. Non loin, un fragment de mur du ghetto est visible au bout de la rue Sienna. Plus au nord de la ville, on trouve le Monument des Héros du Ghetto en face du Musée de l’Histoire juive polonaise. Enfin, ne manquez pas d’aller au Umschlagplatz, lieu commémoratif des événements tragiques de la guerre. La religion catholique est également très présente à Varsovie, avec de nombreuses églises. Ainsi que les traces du passage de Jean Paul II (qui était Polonais), notamment à l’église St. Anna oú le pape rencontra la jeunesse polonaise.

À voir :
– La Voix Royale, allant du Château Royal jusqu’au Palais Lazienkowski.
– Marszalkowska, en partant de la Place de la Constitution. (+ Cité des sciences)
– Le Park Lazienkowski, avec le Palais Belweder, le monument Chopin et le musée Botanique.
– La Bibliothèque de l’Université (en n’oubliant pas de monter sur son toit admirer la ville)
– La vieille ville
– Le quartier Praga
– Le Parc Wilanow avec le Palace Museum

Quelques conseils :
– Les polonais n’aiment pas les gens qui ne parlent pas polonais. Sachez le, vous comprendrez assez vite qu’ils tirent tous la gueule quand vous dites « hello ». D’ailleurs ils parlent peu anglais…
– Attendez vous a bien manger, les spécialités sont bien chargées.
– Le coût de la vie est inférieure à la France, surtout pour les transports et l’alimentation.
– Si vous avez une journée « en plus », allez à Auschwitz Birkenau, le timing est serré mais faisable. Prenez le 1er train pour Cracovie, puis le 1er car. La visite française est a 12h15 et dure 3h30.

Le budget (4 jrs / 4 nuits) :
– Transports (comprenant en plus le trajet A/R pour Auschwitz) : 230€
– Logement : 52€
– Alimentation : 16€
– Tourisme : 11€
TOTAL = 309€

Retrouvez toutes les photos ici -> http://flickr.com/LaPlanneuse

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s