Étape #16 : Athènes

La capitale de la Grèce, berceau de la démocratie, cité glorieuse durant l’Antiquité, bref j’avais hâte d’y être. Certes, il serait dommage de résumer Athènes à un tas de cailloux, mais quand on aime les vieilleries comme moi, on ne loupe pas une seule colonne, pas un seul site archéologique. Si la ville seule ne fait que 750 000, Athènes ne peut être retirée de toute son agglomération, qui s’étend à perte de vue de la mer à la montagne (plus de 4 millions d’habitants).

A Athènes, il y a beaucoup a voir et à faire. Et c’est une ville très moderne. Les Jeux Olympiques de 2004 ont largement aidé la ville à se développer, en un peu plus de 10 ans elle a considérablement changée. Ainsi le réseau métro et tram avait été construit pour l’occasion, ceux ci étant très modernes et accessibles (tout est « sous titré » en anglais). La majeur partie de se qu’il y a à voir peut se faire à pieds, si vous êtes motivés. Les quartiers les plus connus de la ville ont chacun leur « fonction » : si vous souhaitez faire du shopping de grandes marques voir de luxe, rendez vous dans Kolonaki. Pour les brocantes et les marchés traditionnels, rendez vous à Monastiraki. Vous trouverez restaurants et magasins de souvenirs dans les nombreuses ruelles de la Plaka. La place principale est Syntagma, suivie par sa version plus « populaire », la place Omonia.

En terme de vestiges, il y a évidemment de quoi faire. La majeure partie se trouve derrière Monastiraki, oú se trouve entre autre l’Acropole. La grimpette est rude, prévoyez de partir le matin (environ 2h30 de « visite » de tout le site) afin d’éviter le soleil rude. Le parcours est tout tracé, vous ne louperez rien en commençant par le plateau, avec le Parthenon et tout se qui se trouvée autour, et en terminant par le chemin contournant l’acropole, avec le Théâtre de Dionysos et l’Odeon. Au pieds de la montagne, entrez dans l’ancienne Agora, centre névralgique de la cité antique. N’oubliez pas son musée et le Theseion. Quelques rues plus loin se trouve l’Agora romaine, plus petite, et sa Tour des vents. Elle touche le site de la bibliothèque d’Hadrien, a parcourir aussi.

Si l’on s’éloigne un peu de ce centre antique, l’on trouve… encore des pierres en ruines. En longeant un muret après l’ancienne agora, vous tomberez sur Kerameikos. Les lieux ont servis de cimetière pendant plus de 1000 ans. A l’opposé, derrière la Plaka, vous trouverez la Porte d’Hadrien, qui conduit sur l’Olympeion, vestiges du temple de Zeus. En continuant votre marche, vous trouverez le Stade Panathenaïque, restauré pour accueillir les premiers Jeux Olympiques en 1896. Sa forme toute en longueur avec un virage serré est typique des stades antiques.

Mais trêve de vieilleries, il n’y a pas que ça, heureusement. Sur la Place Syntagma siège le Parlement hellénique, surveillé par des gardes dont la relève chaque heure vaut le détour. Derrière se trouve le Jardin National, immense havre de paix et de calme au milieu de la ville. Il débouche sur le Zappeion, bâtiment du 19ème utilisé pour divers types d’événements. Si vous souhaitez prendre de la hauteur sur la ville, allez chercher le Funiculaire dans les rues hautes de Kolonaki (ça grimpe comme Montmartre x10) qui vous emmènera en haut du Mont Lycabette. La vue est unique et panoramique, sur toute la ville et les alentours, de la mer à la montagne. Sublime au coucher de soleil. D’ailleurs en parlant de mer, le métro est direct jusqu’au Pirée, le port d’Athènes, et le tram vous conduira directement au pieds des plages.

A voir :
– L’Acropole + Théâtre de Dionysos + Odéon d’Herode
– Ancienne Agora + Theseion
– Agora Romaine + bibliothèque d’Hadrien
– Kerameikos
– Olympeion
– Stade Panathenaïque
– Place Syntagma + Parlement héllenique
– Jardin National + Zappeion
– Musée National Archeologique

Quelques conseils :
– TOUS les sites archeo et musées sont gratuits pour les étudiants de l’UE ! Et ça c’est vraiment cool.
– Athenes est totalement internationale, tout le monde parle anglais sans soucis.
– A Monastiraki et la Plaka, c’est limite si on vous agrippe pas par le bras pour que vous rentriez dans une boutique ou un restaurant. Passez votre chemin.
– Mangez pour 2€ en prenant une « Pita » : viande kebab, salade tomate oignon, frites. Le tout dans une galette de pain local.

Le budget (4 jours / 3 nuits) :
– Transports : 363€
– Logement : 25€
– Alimentation : 13,9€
– Divers : 10,4€
TOTAL = 412,3€

Retrouvez toutes les photos ici -> http://flickr.com/LaPlanneuse
N’oubliez pas de likez la page facebook ici -> http://facebook.com/LaPlanneuseSupertramp

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s