Road trip estival : le tour de l’Italie du Sud

Après Palerme, puis le reste de la Sicile, je ne pouvais m’arrêter en si bon chemin. Si je connais bien l’Italie du Nord (Florence, Bologne, Venise, San Marino, Veronne…), je ne suis jamais allée plus au Sud que Rome. Depuis Messine, j’ai donc continué mon périple en prenant un ferry pour « en face », Reggio Calabria.

Ville principale de la Calabre, c’est avant tout un port et une ville « de passage ». La majeure partie de l’activité a lieu le long du Cours Garibaldi, grand axe piétonnier. En parralelle, il est agréable de longer l’esplanade Falcomata, avec vue sur la Sicile. Puis j’ai pris un train pour Crotone, qui a longé toute la côté Ouest, et traversé la région. Je ne comprends pas tout ce qu’on dit sur la Calabre… A part du côté de Tropea / Capo Vaticano, oú les plages sont belles, le reste est en apparence sans intérêt. Crotone est une petite ville balnéaire, avec des km de plages. On y a un beau point de vue depuis son château.

Pis direction Taranto, un des plus grands ports militaires du pays. L’on croise dans les rues des marins et les portes avions sont dans le coin. Son île centrale est la vieille ville, avec des ruelles étroites, entre églises et le château, qui donne sur la baie. Du côté du musée, partie plus « moderne » et commerciale, avec les rues piétonnes. Je récupère de nouveau une voiture (chez Sixt : « Je suis une super nana ! »), une Fiat 500 ! Fière avec cette voiture que j’adore, je file vers Lecce, dans les Pouilles. C’est une ville totalement baroque, qui compte palais sur palais et églises sur églises. Sa basilique vaut le détour, ainsi que sa pizza del duomo.

Puis je m’aventure dans les magnifiques paysages des Pouilles, oú j’ai vraiment apprécié d’être libre en voiture pour profiter du décor. Je marque un arrêt à Ostuni, une ville perchée sur une colonne, au milieu du plat. La Cathderaĺe ressort au milieu des blanches habitations. Un air de Sidi Bou Said dans ces ruelles pavées. Puis je vais a Alberobello, la capitale des « Tulli ». Ce sont des habitations pittoresques anciennes avec un toit pointu en ardoise. Des symboles sont parfois inscrits sur le toit, et même l’église est construite selon cette architecture. Ça vaut le détour !

Je suis allée a Monopoli, très agréable ville de bord de mer, avec ses ruelles animées et son port antique. Puis c’est a Bari que je me suis arrêtée. La ville compte des grands boulevards pour faire du shopping, mais c’est la vieille ville, a la pointe, qui est intéressante. Que ce soit le château, la basilique, la Cathédrale, sillonnez les rues étroites qui forment un vrai labyrinthe. Ma route m’amène ensuite a Castel del Monte : un château unique au monde par sa forme octogonale parfaite, qui domine la vallée et offre depuis sa colline, un panorama a 360, des champs jusqu’à la mer. Puis je roule jusqu’à Matera, une ville a couper le souffle : ses habitations font parties de la montagne, tout est sculptée a même le rocher, tout est irrégulier et donne sur une rivière. Avec les rayons du soleil, la vue est extraordinaire. Je me suis sentie entre les Mines de la Moria (Cf LOTR) ou Marcel Pagnol dans la Guarrigue.

Plus de 2h30 de route plus tard, je suis de l’autre côté de l’Italie, en Campania, à Paestum. C’est un site archéologique qui comprends des temples excrément bien conservés. Puis je longe les km et km de bord de mer jusqu’a Salerno, avec des milliers et des milliers de touristes… ici c’est Vamos a la playa pour tout le monde. Je décide de longer, après Salerno, toute la côte Amalfitaine. Près de 2h pour faire 40km… La côte est magnifique, le paysage sublime, je veux m’arrêter a chaque tournant pour profiter du Panorama. Mais la circulation est impossible et je ne peux pas m’arrêter a Amalfi et Minori. C’est a Positano, oú je croise le fer pour une place, avant de continuer ma descente vers le village a pieds. Tout est cher, tout est blindé, je ne vois même pas le sable de la plage. L’idéal pour profiter de la cote ? Être en bateau, comme les centaines de yachts amarrés a chaque crique.

J’ai quitté la baie de Salerno pour passer du coté de la baie de Naples. Après avoir été logée face au Vesuve, je vais à Pompei. Le site archéologique est immense, il y fait très chaud et les touristes sont nombreux. Il est incroyable de se promener dans cette ville « fantôme », et découvrir des peintures, des mosaïques ou des sculptures intactes. Comptez 3h a sillonner ces rues pavées et découvrir les trésors de Pompei. J’ai terminé mon périple par Salerno, oú il est agréable de se balader sur l’esplanade, ainsi que dans les petites rues du vieux centre.

J’ai découvert avec cette partie de mon voyage, plusieurs facettes de l’Italie que je ne connaissais pas, aussi bien les villes que les paysages, avec un patrimoine riche. Certaines redondance bien sur, comme la piazza del duomo, la via Vittorio Emanuele ou Garibaldi, qui se retrouvent dans toutes les villes ! Il y a un immense contraste entre les plages bondées et les lieux patrimoine mondial de l’UNESCO oú les touristes ne se pressent pas. La voiture est l’idéal pour aller dans ces endroits dont on parle moins, mais qui valent le détour. A ce propos, l’essence est chère en Italie, mais toutes les voies rapides sont gratuites, et un pompiste vient vous servir ! J’ai rencontré des italiens très généreux et prévenants également, toujours près a aider. Même si vous cafouillez n’importe quoi, si vous voulez qu’on vous écoute, parlez italien. De même qu’en Sicile, j’étais aussi ravie que l’on sache enfin écrire mon nom correctement…

Budget :
– Transports > 413€ (dont 370€ de loc. Voiture + essence)
– Hébergements (6 nuits) > 150€
– Alimentation > 56,5€
– Tourisme > 16,5€
TOTAL = 636€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s