Road Trip estival : le tour de la Slovénie

Lors de mon tour de l’Europe, j’avais été marqué par les richesses méconnues de la Slovénie Je voulais y retourner, voir les montagnes, les forêts, les grottes… 1 an après, au volant d’une Fiat de location prise à la frontière italienne, je me lance sur les routes slovènes (quand tout le monde ne jure bêtement que par la Croatie) !

La côte est petite (seulement 46 km) mais magique, avec ses « iles », Kopa, Portoroz, Piran et Izola, qui plongent dans la mer adriatique. Pas de plage de sable, mais un front de mer aménagé idéal pour les balades, des rues pleines de charme et d’authenticité, encore préservées du tourisme de masse, des bâtiments colorés. Du haut du campanile de Piran, on aperçoit Venise. Dans le secteur, le Parc National de Secovlje offre un havre de calme (attention vent fort) au milieu des marais salants. Vous pouvez même repartir avec votre kg de sel made in Slovenia ;)

Izola Slovenie

La visite immanquable, c’est la grotte de Postojna : sa taille, son accessibilité (descente sous terre avec un petit train !) et la richesse géologique de ses entrailles en font la plus grande attraction touristique du pays. Avec un guide, parcours au milieu d’immenses galeries, se frayant un chemin parmi les stalactites/stalagmites. L’astuce : prendre un billet combiné avec le château de Predjama, situé à quelques km. Unique, il est construit à même la montagne, jusqu’à s’enfoncer dans la roche, et culmine au-dessus du vide à 120m de hauteur.

predjama slovenie

Autre expérience sous terraine, la grotte de Krizna. Beaucoup plus intimiste, perdue en pleine forêt, la visite guidée se fait en petit groupe, matériel inclus (bottes et lampe frontale). Elle est connue pour ses ossements d’ours des cavernes et ses lacs souterrains à l’eau pure et cristalline, où la visite se termine sur un bateau pneumatique. Si vous aimez l’exploration, à la seule lumière d’une torche, foncez !

J’ai continué ma route en passant par Sempeter et sa nécropole romaine (peu d’interet), jusqu’à la grotte (oui encore) de Pekel, qui doit son nom à son entrée, le rocher ressemblant à un diable. Agréable balade au milieu des chutes d’eau, dont la plus grande chute souterraine de Slovénie (4m), avec l’originalité d’y entrer par le bas et d’en sortir par le haut (redescente par l’extérieur au milieu de la foret pour revenir au point de départ). Puis arrivée à Maribor, 2ème plus grande ville de Slovénie, avec son centre historique très agréable, au bord de l’eau et qui présente un intérêt non négligeable : la plus vieille vigne du monde (450 ans) ! Une belle dégustation de vins slovènes avec explications à la fin de la visite du musée dédié (impossible de ne pas repartir avec une bouteille…).

Jusqu’à l’étape suivant, ma route longe la surface lisse et miroitante de la rivière Drava, traversant de magnifiques paysages de forêts et de vignobles dans les collines. J’arrive à Mezica, pour visiter sa mine de plomb et de zinc sous le sol de Peca. Habillés et équipés pour cette excursion (casque de chantier, lampe frontale), nous sommes emmenés par train, dans des wagons étroits et fermés, à une profondeur de 3,5km à l’intérieur de la montagne. ATTENTION, personnes claustrophobes, cette épreuve est réellement éprouvante. Imaginez-vous dans une boite noire, plié en 4, sous terre, sans air, avec le vacarme du crissement sur les rails, pendant une dizaine de minutes. « En bas », on profite de la balade et des explications dans les immenses galeries, un véritable labyrinthe qui conserve intact les traces de l’époque active de la mine.

Ma dernière étape, c’est la région du Parc de Triglav. Bled est sans doute l’endroit le plus photographié de Slovénie, pour sa fameuse île au centre du lac. Le paysage est magnifique, l’église « flottant » au milieu de l’eau, et idéal pour un pique-nique sur la rive. Avis aux randonneurs curieux qui veulent s’aventurer sur les sentiers de montagne afin de trouver LE point de vue sur le lac : beaucoup ont marché des heures sans jamais le trouver ! C’est non loin que je visite les gorges de Vintgar, longues de 1,6km et creusées entre deux montagnes escarpées. Une belle balade le long de la rivière, avec ses rapides et ses cascades, avec ses ponts en bois. Et après 2h de routes de montagnes, dangereuses, fatigantes, je termine mon périple par les gorges de Tolmin : une perle de la nature, où il faut grimper le long de la rivière à la couleur émeraude, se frayant un chemin entre les rochers jusqu’au pont naturel de la « tête de l’ours » (un rocher coincé entre deux montagnes).

Bled Slovenie

Conseils : la road trip en voiture est le meilleur moyen de découvrir le pays, dans ses terres les plus reculées, et en autonomie. Cependant, mieux vaut être un conducteur avisé : les routes sont sinueuses, étroites, voir dangereuses, avec des zigzags à flanc de montagnes. La vigilance doit être à chaque virage et lorsque c’est pendant plusieurs heures, c’est TRES fatigant. N’oubliez pas d’acheter une vignette pour l’autoroute (15€), obligatoire pour circuler. Enfin, faites le plein en Slovénie et PAS en Italie, où les tarifs sont les plus chers d’Europe !

Budget (5 jours) :

  • Transports = 317€
  • Hébergement = 73€
  • Alimentation = 74€
  • Tourisme = 68,5€

TOTAL : 532,5€

Road Trip Slovenie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s