Tour de l’Europe : chiffres, bilan et envers du décor

Le retour en France n’a pas été de tout repos. Le temps de réaliser que je ne suis pas dans un nouveau pays, dans une auberge, ou dans un train de nuit. Je suis de nouveau « chez moi », pourtant pendant les premiers jours je me surprenais à penser quand j’entendais parler français « tiens des français ! », avant de me dire « ah mais oui c’est normal… » Difficile gymnastique de l’esprit que de se dire que l’on est rentré, et qu’il faut maintenant reprendre une vie normale. Tellement d’images et de souvenirs dans la tête. Difficile également d’essayer de faire comprendre ce qu’on a vécu aux autres, car le voyage en solitaire fait que je suis la seule à savoir ce que j’ai vu, ressenti, appris… Bref, ce voyage a changé ma vie.

Certains d’entre vous m’ont suivie en continu, via Twitter, Facebook ou Instagram (MERCI !), permettant de connaitre quelques détails de mon voyage, la face cachée de ce beau parcours. Avec parfois ses aléas, ses soucis logistiques, ses petites galères… Par exemple, ce voyage en bus de nuit entre Berlin et Copenhague. Arrivée 2h à l’avance à la Gare Ferroviaire, j’attends. Un car non indiqué s’arrête, les gens montent et s’installent. Je ne bouge pas, je suppose que ce n’est pas le mien. Puis l’heure c’est l’heure et je ne vois pas mon car. Celui arrêté et plein a craquer va pour partir. Dans un moment de lucidité extreme, je me lève et me dirige vers le chauffeur lui dire « Je suppose que vous n’êtes pas le car pour Copenhague ? » Réponse : « Si si, et on part là » PANIQUE dans ma tête, j’attends depuis 2h et le car a failli me filer sous le nez. Je dépose mon sac en soute, vais pour monter dans le car : complet. Panique bis. Le chauffeur n°2 me cède son strapontin, ce fauteuil bancale situé près de la porte… J’étais ravie. Environ 8h de route. Arrivée à Copenhague à l’aube, c’est en allant dormir au fond du Mc Do de la gare que je patiente avant de pouvoir aller à l’auberge. Plusieurs fois, mes arrivées ont eu lieu très tôt le matin (6h généralement), après un voyage de nuit sans dormir. J’allais donc m’échouer où je pouvais, en attendant une heure décente pour faire mon check in. Qui dit voyage de nuit, dit des heures et des heures sans la possibilité d’aller aux toilettes. Mon record : 16h sans pouvoir faire le moindre pipi, ça relève de la force mentale. Record sans manger une miette : 36h.

Belgrade

Pour voyager, il faut être patient. Très patient. Des voyages interminables en transports plus ou moins douteux, à l’attente de son bus. Mon plus long trajet direct a été le Stockholm – Riga, en bateau : 18heures. Et le trajet le plus long indirectement était mon dernier, où j’ai fait Budapest-Prague-Paris-Nantes, en mettant (bus + voiture) en tout … 34heures. Attente toujours, j’ai eu le plaisir de découvrir que l’aéroport d’Oslo dans lequel j’arrivais était à 150km de la ville, me valant l’attente en pleine campagne (le néant j’vous dit), juste assise sur l’unique banc, d’un train pendant près de 2h. Mais le meilleur reste cette journée entière de perdue, pour avoir confondue AM et PM. Arrivée à 7h du matin à l’aéroport d’Oslo pensant prendre mon avion pour Stockholm à 8h20, qui se révélait être… 20h20… 12h d’attente, d’errance entre les toilettes pour recharger iphone et ipad, et le parking où je captais du free wifi par intermittence de 20min (selon les bus avec le wifi à bord). J’ai appris la patience, à me poser, à ne rien faire, et surtout, à ne plus m’en faire. Lorsque l’on voyage seul, toutes vos actions dépendent uniquement de votre ressort, ainsi impossible de rejeter la faute sur quelqu’un d’autre. Lorsque je vais à la gare de Vienne pour prendre mon train vers Bratislava, et que le contrôleur m’indique le plus naturellement du monde que vous vous êtes trompée de gare, vous apprenez à ne plus vous en faire. Quand vous arrivez à Odessa de nuit, que avez griffoné une adresse d’auberge sans avoir pris soin de noter un numero de téléphone, que cette auberge se révèle « inconnue à cette adresse », et que vous devez dormir dans la gare au milieu des SDF et des alcooliques, vous apprenez sur le tas. En attachant vos sacs à vos chevilles, et en priant pour que personne viennent vous parler.

Des anecdotes, j’en ai un paquet. Des rencontres, j’en ai fait des dizaines. Toutes uniques, que ce soit 5 min dans un quai de gare, ou toute une nuit dans un train, ou plusieurs jours à l’auberge. J’ai rencontré une générosité touchante en Moldavie que je n’oublierai jamais. J’ai rencontré une indifférence, voir une méchanceté, en Ukraine, que je n’oublierai jamais non plus. La surprise, la découverte, l’apprentissage, ont fait parti de mon quotidien pendant exactement 10 semaines de voyage. J’ai parcouru plus de 12 500km avec tous les transports possibles, et visité finalement 23 capitales du continent européen. Je pourrai écrire et écrire encore sur mon voyage tellement j’ai à dire. Mais je laisse les intéressés venir me questionner sur le sujet, je partagerai mon expérience avec plaisir.

Pour finir, ce que vous attendez surrement, le budget final de ce périple.

Total transports : 1443€

Total logement : 786€ (soit une moyenne de 9,8€ / nuit)

Total alimentation : 380€ (soit une moyenne de 4,75€ / jour)

Total tourisme : 130€

BUDGET GLOBAL : 2739€

Partie avec 3000€ en poche, je suis assez fière d’avoir réussi à ne pas le dépasser d’une part, mais surtout à dépenser moins que prévu. Sachant en plus que j’ai réalisé, je le dis maintenant avec le recul, plusieurs erreurs de parcours qui m’ont couté cher dans tous les sens du terme, et que je saurai pour la prochaine (ou pour vous conseiller !). Bref, ce voyage en présage d’autres, dans des terres plus ou moins lointaines… Le monde est grand et la vie est courte !

Publicités

Étape #23 : Budapest

The last one. On peut dire que je termine en beauté avec Budapest, capitale de Hongrie, et considérée comme une des plus belles villes d’Europe. Située le long du Danube, elle est née de la fusion entre Buda d’un côté du fleuve, et Pest de l’autre côté. La ville attire près de 4,5 millions de touristes par an et est la ville la plus peuplée d’Europe de l’Est.

Il est difficile de s’ennuyer a Budapest. La ville compte 5 sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, l’ambiance y est festive et conviviale, ses grandes rues piétonnes sont idéales pour mixer shopping ou terrasse, et ses nombreux points de vues offrent de magnifiques panoramas. La majorités des rues commerçantes se trouve côté Pest, entre le Chain Bridge et le White Bridge. En continuant, on arrive au fameux Marché Central, une halle immense qui réunit spécialités locales et savoir faire traditionnel sur fond de musique et d’ambiance typique.

Budapest voit les choses en grand, notamment dans son architecture. Cela m’a rappelé les bâtiments démesurés de Bucarest. On parlera forcément de la Basilique St. Stéphen, imposant édifice et le plus haut de la ville. Non loin, se trouve le Parlement, sur les bords du Danube, visible de loin. La capitale abrite également la Synagogue la plus grande d’Europe, et considérée comme la 2eme du monde. Classé, la Place des Heros et son grand monument sont aussi un élément fort de la ville. Et enfin, le surplombant Palais Royal, qui du haut de sa colline (côté Buda), peut être vu de toute la ville.

La ville est très propice a la balade. Tantôt grands boulevards a l’architecture baroque, comme l’avenue Andrassy, ou bien petites rues pavées, aux allures moyenâgeuses comme dans les hauteurs de Buda. C’est ici que vous trouverez le Bastion des pêcheurs (et l’église St. mathieu), avec ses tourelles donnant sur le célèbre Pont à Chaîne, le plus connu de la ville. Plus loin, montez la colline en passant par des sentiers de forêt jusqu’à la Statue de la Liberté et sa forteresse. La grimpette est rude mais le point de vue vaut le détour. Balade toujours, les runners ont rendez vous sur l’île Margitsziget, oú ils sont des centaines chaque cour a courir entre le fleuve et les arbres. Enfin, le Parc située au bout de l’avenue Andrassy abrite festivals, concerts, airs de jeux / sports, le tout autour d’un lac.

A voir :
– Le Bastion des pêcheurs et l’Eglise St. mathieu
– Le Palais Royal
– La statue de la liberté, son parc et sa forteresse
– Le marché central
– La Basilique St. Stéphen
– Le Parlement
– L’avenue Andrassy (avec l’Opera) jusqu’a la Place des Héros, puis le château Vajahunyad (parc)

Quelques conseils :
– Allez au marché central, a l’étage, pour manger des spécialités comme le Goulash, pour moins cher qu’en ville.
– Un lieu underground pour danser toute la nuit sur du bon son electro, avec rooftop : Le Corvinteto. Entree à 2,5€ et la pinte à 1,5€.
– Faites attention aux taxes de séjour ! Elle varie d’un hôtel a l’autre, de 0,5€ à 2€ / nuit / personne.

Le budget (3 jours / 4 nuits) :
– Transports : 130€
– Logement : 33€
– Alimentation : 15€
– Tourisme : 2,5€ (oui je compte l’entrée en boîte comme du tourisme)
TOTAL = 180,5€

Retrouvez toutes les photos ici -> http://flickr.com/LaPlanneuse
N’oubliez pas de liker la page facebook ici -> http://facebook.com/LaPlanneuseSupertramp

Etape #22 : Bratislava

A une cinquantaine de km seulement de Vienne se trouve la capitale de Slovaquie, Bratislava. Avec ses 450 000 habitants et traversée par le Danube, elle est influencée par les cultures Autrichiennes, Hongroises et Slovaques. Concretement, la ville n´a pas de reel interet touristique. Elle est generalement une ville de passage, ou bien un lieu oú certains jeunes viennent y faire la fête pour pas cher.

L´architecture de la ville est un melange original entre les tours et batisses de style médiéval, et d’imposantes constructions datant du 20eme siècle. Plus récemment, la ville opère un profond changement en detruisant des batiments baroques pour les remplacer par des galeries commerciales neuves, ce qui ne fait pas l´hunanimite. Cependant on se sent dans cette ville calme comme en ˇprovince˝, notamment lorsque l´on parcours les rues pietonnes du vieux centre. Ces dernieres années, la ville est boostee par la forte présence etudiante. Sinon, autant vous dire que vous tournez vite en rond.

De plus en plus de musées et de galeries d´arts se sont implantées dans la capitale. Multi culturelle, Bratislava a des choses a proposer, notamment le Theatre National Slovaque, situé dans le centre au bout d´un agreable square. On trouve aussi le musee municipal dans les batiments de l´hotel de ville, datant du 14-15eme siècle. Ne loupez pas egalement la Porte St Michel, dernier vestige des fortifications medievales, le plus ancien batiment de la ville.

La ville compte de nombreuses eglises, chacune de style different. Parmi elles, la Cathedrale St Martin, située au pied du chateau. Et l´eglise Ste Elisabeth, plus connue sous le nom d´eglise bleue, de style Art Nouveau. Bratislava possède egalement un chateau : il a ete reconstruit dans le style autrichien et permet d´avoir une vue sur la vieille ville dún cote, le Danube ainsi que le Pont Neuf (symbole des constructions du 21eme siècle) qui amene a l´autre cote de la ville.

A voir :
– Le Chateau de Bratislava
– La Porte St Michel
– La Cathedrale St Martin
– L´Hotel de ville et la place Hlavne nam
– Le Palais Grassalkovich
– L´eglise bleue
– Le Monument Slavin
– Le theatre National

Quelques conseils :
– Faites bien entendu tout a pieds, c´est plus pratique et plus agreable,
– Dans le centre, vous trouverez des statues en bronze figeant une situation. Amusez vous a les trouver au hasard des rues.
– Ca parle pas trop anglais, et surtout les slovaques ne sont pas forcement super sympa.

Budget (3 jours / 3 nuits) :
– Transports : 32€
– Logement : 36€
– Alimentation : 12€
– Tourisme : 2,5€
TOTAL = 82,5€

Retrouvez toutes les photos ici -> http://flickr.com/LaPlanneuse
N’oubliez pas de liker la page facebook ici -> http://facebook.com/LaPlanneuseSupertramp

Étape #21 : Vienne

Vienne, j’en avais hâte tellement j’en ait entendu parler. Capitale aux richesses culturelles et historiques parmi les plus importantes d’Europe. Elle est classée depuis plusieurs années ville n°1 du classement Mercer récompensant la qualité de vie. De par son histoire, sa situation géographique et politique, Vienne est un carrefour majeur du continent.

Autant dire que je ne me suis pas ennuyée. Il y en a pour tous les goûts, que ce soit d’innombrables musées (MuseumQuarter, the place to be si vous êtes un addict), des rues piétonnes immenses oú se succèdent boutiques sur boutiques, des châteaux et lieux marquants de l’histoire de l’Empire Autrichien, LA ville de la musique oú sont passés d’innombrables compositeurs et où l’on vous propose des concerts à tous les coins de rues habillé en tenue d’époque. Sans compter tous les cafés (chocolat viennois !) et restaurants qui arpentent les rues.

Le centre historique, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, est un cadre unique. Parfait à parcourir pieds (prévoir 7h de marche pour vraiment se faire une idée du tout, visites comprises), commencez par la Place Marie Thérèse, au milieu des 2 imposants musées identiques. Remontez le boulevard principal, qui vous fera passer devant le magnifique Parlement, puis le Burg Theatre en face du Rathaus et son parc. Plus loin vous passerez devant l’Université, puis à la Votiv Kirche. Revenez par les rues piétonnes, avec leurs bâtiments d’époques et ses églises baroques, jusqu’à la Michael Platz, l’entrée de Hofburg. Prenez ensuite le grand axe commerçant et piétonnier oú se presse le « tout viennois », qui part de l’Opera et arrive sur Stephanplatz, avec la célèbre Cathédrale du même nom.

A Vienne, il y a du Palais en veux tu en voilà. Hofburg est la demeure principale impériale, en plein centre ville. Aujourd’hui certaines ailes abritent musées et bibliothèque. Je conseil la partie réservée aux appartements royaux et au musée Sissi. N’oubliez pas d’aller de l’autre côté, côté Parc : cadre magnifique sur le Palais et l’Albertina. Non loin du centre, rendez vous au Belvédère, magnifique Palais en 2 bâtisses, entouré d’un parc avec fontaine et tout ce qui va avec. Et pour finir, l’immanquable Schonbrunn, demeure d’été impériale. Le Palais est entourée de plusieurs hectares de jardin, entre le 1er parc zoologique du monde, des fontaines, l’orangerie, des « ruines » romaines, une serre à Palmiers, et bien entendu la Gloriette située en haut de la colline donnant un point de vue unique sur tout le parc et Vienne.

A voir :
– Schobrunn
– Hofburg et parcs autour
– Le Belvédère
– Musique : appartement de Mozart (et tombe au cimetière St. Marx), maison de shubert, maison de Beethoven, appartement de Strauss. Tombes au cimetière central.
– Le Parlement et le Rathaus (et le Burg Theater)
– KarlsKirche
– L’Opera

Quelques conseils :
– Les musées sont chers. Faites une sélection. Sachez que les parcs des châteaux sont gratuits !
– Il y a plein de free wifi au hasard de la ville, très pratique. Cherchez !
– Il n’est pas si cher de manger. Vous pouvez combler largement votre faim pour 4€ sur le pouce !

Le budget (4 jours / 4nuits) :
– Transports : 47€
– Logement : 32€
– Alimentation : 17€
– Tourisme : 22€
TOTAL = 118€

Retrouvez toutes les photos ici -> http://flickr.com/LaPlanneuse
N’oubliez pas de liker la page facebook ici -> http://facebook.com/LaPlanneuseSupertramp

Étape #20 : Ljubljana

Avez vous déjà… entendu parlé de Ljubljana, ou même de la Slovénie ? Et bien moi pas, et je ne comprends pas pourquoi. La petite capitale a un charme fou et elle a tout d’une grande. Un vieux centre, tantôt Art Nouveau, tantô médiéval, et une effervescence permettante autour des bâtiments modernes. Tout au long de son histoire, elle a été influencée par la culture germanique, latine et slave, du fait de sa position géographique.

Le centre historique de Ljubljana est très original. S’y mélange des bâtiments aussi bien Baroque qu’Art Nouveau, on se sent parfois dans le style Autrichien, parfois en Provence. Il est très agréable de s’y balader, entre les places animées et les bords de l’eau. Dominant au dessus de la ville se trouve le château de Ljubljana. Il est totalement rénové, accessible a pieds par un petit sentier (ça grimpe pas mal), et permet d’avoir un panorama sur toute la ville, du haut de la Tour de l’Horloge.

Aux pieds de la collines, vous trouverez les principales curiosités de la villes relativement concentrées. Notamment le marché Central, entouré par le Pont des Dragons. Tous les ponts de la vieille ville sont dignes d’intérêts, le plus fameux étant l’original Triple Pont. Non loin, vous trouverez l’Eglise St Nicolas, magnifique édifice a visiter et identifiable grâce à son dôme vert. A quelques mètres se trouve l’Hotel de Ville, ainsi que la fontaine Robba. La rue piétonne est a parcourir jusqu’au bout, oú se trouve l’Eglise St. James.

De l’autre côté du fleuve, en partant du Triple Pont, vous serez sur la Place Presernov, centre actif du centre historique. S’y mêle restaurants et boutiques, ainsi que musiciens. Visitez l’Eglise Franciscaine, ce bâtiment rose dominant la place. Baladez vous dans les rues commerçantes situées derrière, oú l’Art Nouveau est bien visible. Vous tomberez aussi sur le Skyscraper, un bâtiment avant gardiste pour son époque (1933) et devenu un symbole de la ville. En continuant, vous arriverez au niveau de l’Opera, ainsi que du Musée National qui fait face au Parlement.

En revenant vers le centre, passez par la Place du Congrès, qui accueille souvent des événements de la ville. Autour, vous trouverez des musées ainsi que des bâtiments de l’Universite. Sans oublier l’Eglise de la Trinity, au bout de la place. Enfin, allez vous balader dans le Parc Tivoli, immense espace très bien aménagé, qui abrite aussi des expositions de plein air ainsi que le Centre International d’Art Graphique.

A voir :
– Le Château
– Presernov Square (avec l’église franciscaine et le Triple Pont)
– L’Eglise St. Nicolas
– L’hôtel de ville et la Fontaine Robba
– Le marché central et le pont du dragon
– La Place du Congrès

Quelques conseils :
– C’est une ville touristique, tout le monde « parle » anglais.
– La Slovénie étant un petit pays, de nombreuses excursions partent de la capitale sur une journée.
– Oui, la Slovénie fait partie de l’UE, oui c’est en €. Du coup prix presque semblables a la France.

Le Budget ( 2,5jrs / 2nuits) :
– Transport : 66€
– Logement : 22€
– Alimentation : 13€
– Tourisme : 3€
TOTAL = 104€

Retrouvez toutes les photos ici -> http://flickr.com/LaPlanneuse
N’oubliez pas de liker la page facebook ici -> http://facebook.com/LaPlanneuseSupertramp